ALERTES : PROCÉDURES – FRANCE – BIG TECH – PUBLICITÉ – PLATEFORMES – INTERNET - TRANSACTION – ENGAGEMENTS – AMENDES

Engagements : L’Autorité de la concurrence inflige une amende de 220 millions d’euros pour une pratique d’auto-préférence réciproque entre le serveur publicitaire et les plateformes de mise en vente programmatique d’espaces publicitaires dans le secteur de la publicité en ligne (Google)

220 millions d’euros, c’est donc le montant de la sanction pécuniaire infligée à Google pour la mise en œuvre, pendant presque 7 ans, depuis le 1er janvier 2014, date à laquelle la position dominante de Google sur le marché des serveurs publicitaires pour éditeurs de sites web et d’applications mobiles a pu être établie (pt. 431), d’une pratique d’auto-préférence réciproque entre son serveur publicitaire et ses plateformes de mise en vente programmatique d’espaces publicitaires. Difficile de se faire une idée précise de la sévérité de la sanction tant est opaque (pt. 445) sur la question du calcul de l’amende la décision n° 21-d-11 rendue le 7 juin 2021 par l’Autorité de la concurrence, qui est une espèce de décision hybride entre une décision de transaction pure avec une réduction de l’amende de 10 % pour

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Engagements : L’Autorité de la concurrence inflige une amende de 220 millions d’euros pour une pratique d’auto-préférence réciproque entre le serveur publicitaire et les plateformes de mise en vente programmatique d’espaces publicitaires dans le secteur de la publicité en ligne (Google), 7 juin 2021, Concurrences N° 4-2021, Art. N° 101172, www.concurrences.com

Visites 167

Toutes les revues