CHRONIQUES : CONCENTRATIONS - UNION EUROPÉENNE - ENGAGEMENTS - LEVÉE

Engagements : La Commission européenne lève partiellement les engagements souscrits dans le cadre d’une opération de concentration entre les deux principaux producteurs mondiaux de compresseurs frigorifiques (Nidec / Whirlpool - Embraco Business)

En l’espace de deux semaines et en pleine crise sanitaire, la Commission européenne a rendu deux décisions levant les engagements souscrits par Nidec et Takeda dans le cadre de leur opération de concentration respective. La décision concernant Takeda a été particulièrement commentée, sans doute parce que cette dernière présentait un caractère exceptionnel, portant sur une levée totale des engagements de cession, avant toute mise en œuvre et ce moins d’un an et demi après la décision d’autorisation de la Commission. Elle ne saurait néanmoins occulter l’affaire Nidec/Embraco, qui présente des aspects particulièrement intéressants concernant les motifs pouvant pousser la Commission à accepter la levée – totale ou partielle – d’engagements. Le 12 avril 2019, à l’issue d’un examen de Phase II, la Commission

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Olivier Billard, Guillaume Fabre, Solène Hamon, Engagements : La Commission européenne lève partiellement les engagements souscrits dans le cadre d’une opération de concentration entre les deux principaux producteurs mondiaux de compresseurs frigorifiques (Nidec / Whirlpool - Embraco Business), 15 mai 2020, Concurrences N° 4-2020, Art. N° 97423, pp. 165-168

Visites 102

Toutes les revues