CHRONIQUES : PRATIQUES UNILATÉRALES - FRANCE - POSITION DOMINANTE COLLECTIVE - DÉNIGREMENT

Position dominante collective : L’Autorité de la concurrence sanctionne trois laboratoires pharmaceutiques pour des pratiques de dénigrement et pour avoir diffusé un discours alarmiste, voire trompeur, auprès des autorités publiques (Novartis, Roche, Genentech)

Dans une décision du 9 septembre 2020, l’Autorité de la concurrence (“l’Autorité”) a sanctionné à hauteur de 444 millions d’euros les laboratoires Novartis, Roche et Genentech pour des pratiques abusives visant à préserver les ventes du médicament Lucentis pour le traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (“DMLA”) au détriment du médicament Avastin. Fait notable, ces trois laboratoires ont déjà été condamnés à une amende d’un montant total de 182,5 millions d’euros par l’autorité de la concurrence italienne pour des faits similaires qui se sont déroulés en Italie (décision du 27 février 2014 de l’Autorita Garante della Concorrenza e del Mercato, “l’Affaire Italienne”). Les médicaments Avastin et Lucentis, développés par le laboratoire Genentech (“Genentech”), sont des inhibiteurs de l’angiogénèse (des

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Anne Wachsmann, Nicolas Zacharie, Position dominante collective : L’Autorité de la concurrence sanctionne trois laboratoires pharmaceutiques pour des pratiques de dénigrement et pour avoir diffusé un discours alarmiste, voire trompeur, auprès des autorités publiques (Novartis, Roche, Genentech), 9 septembre 2020, Concurrences N° 4-2020, Art. N° 97363, pp. 137-141

Visites 265

Toutes les revues