ALERTES : PRATIQUES UNILATÉRALES – FRANCE – SECTEUR PHARMACEUTIQUE – SANTÉ - ABUS DE POSITION DOMINANTE – POSITION DOMINANTE COLLECTIVE – AMENDES

Position dominante collective : L’Autorité de la concurrence sanctionne à hauteur de 444 millions d’euros des laboratoires pharmaceutiques pour avoir abusé de leur position dominante collective sur le marché français du traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (Novartis, Roche et Genentech)

À la faveur d’une décision n° 20-D-11 du 9 septembre 2020, l’Autorité de la concurrence est venue sanctionner à hauteur de 444 millions d’euros le groupe Novartis et le groupe Roche/Genentech (385 millions pour le seul Novartis) pour avoir abusé de leur position dominante collective sur le marché français du traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), en mettant en œuvre deux pratiques distinctes quoique proches et en tout état de cause participant à la même finalité, à l’attention, d’une part, des professionnels de santé, des autorités du secteur de la santé, des patients et du grand public et, d’autre part, des responsables politiques et des autorités de santé. Cette affaire fait suite à un signalement transmis par la brigade interrégionale des enquêtes de concurrence (BIEC) de Lyon dès le 31

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Position dominante collective : L’Autorité de la concurrence sanctionne à hauteur de 444 millions d’euros des laboratoires pharmaceutiques pour avoir abusé de leur position dominante collective sur le marché français du traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (Novartis, Roche et Genentech), 9 septembre 2020, Concurrences N° 4-2020, Art. N° 96687, www.concurrences.com

Visites 530

Toutes les revues