PRATIQUES : DROIT DE LA CONCURRENCE - INFRACTION - PROCÉDURE D’ENGAGEMENT - REMÈDES - RISQUES

The limits of commitments in antitrust cases : The risk of an immediate upside being offset by long-term adverse consequences

La procédure d’engagements présente un intérêt certain pour les entreprises suspectées d’avoir enfreint le droit de la concurrence, qui évitent ainsi une investigation approfondie et une potentielle amende. Du point de vue des autorités de concurrence, elle constitue également un outil efficace permettant de remédier rapidement à une situation soulevant à première vue des préoccupations de concurrence. Toutefois, derrière les apparences, les engagements peuvent, à long terme, entraîner d’importantes conséquences juridiques et pratiques, souvent reléguées au second plan. Fort de ce constat, cet article a pour objectif de mettre en lumière les aléas juridiques et éventuelles difficultés pratiques pour les entreprises pouvant découler de la procédure d’engagements.

Introduction 1. For companies under an antitrust investigation, offering commitments in exchange to be let off the hook is naturally tempting given the immediate and obvious advantages of that expeditious procedure. The investigation is quickly closed without any findings of infringement or fines being levied against the company. In light of the exponential level of fines imposed in competition cases and the inherent uncertainty attached to presenting a full defense, electing to offer commitments to the French Competition Authority (“FCA”) comparatively appears a small price to pay. 2. This largely explains the success of the commitment procedure which, since its introduction in France in 2004, has been used in 62 cases, essentially in presence of a potential abusive conduct on the

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Mélanie Thill-Tayara, Marion Provost, The limits of commitments in antitrust cases : The risk of an immediate upside being offset by long-term adverse consequences, novembre 2019, Concurrences N° 4-2019, Art. N° 90992, www.concurrences.com

Visites 300

Toutes les revues