CHRONIQUES : PROCÉDURES - FRANCE - ENTENTES - ACTION EN RÉPARATION - PRESCRIPTION

Prescription : Le Tribunal administratif de Paris déclare prescrite l’action en réparation introduite par la région Île-de-France à l’encontre des auteurs d’une entente relative à l’attribution de marchés de travaux publics en Île-de-France (Région Île-de-France)

Le 29 juillet 2019, le Tribunal administratif de Paris a eu à se prononcer sur la recevabilité d’une action en réparation introduite par la région Île-de-France, dans la désormais célèbre affaire des marchés publics des lycées d’Île-de-France. À cette occasion, le Tribunal administratif a rejeté la requête formée par la région Île-de-France, statuant ainsi dans le même sens que le juge judiciaire six années auparavant, dans une affaire dont les faits remontent aujourd’hui à près d’un quart de siècle. Historique de l’affaire des marchés publics des lycées d’Île-de-France On se souvient que dans cette affaire, des pratiques d’ententes portant répartition de 88 marchés de travaux publics passés par la région Île-de-France pour la construction et la rénovation de lycées franciliens, mises en œuvre entre la fin des

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

  • University of Paris I Panthéon-Sorbonne
  • Ashurst (Paris)

Citation

Christophe Lemaire, Marie Florent, Prescription : Le Tribunal administratif de Paris déclare prescrite l’action en réparation introduite par la région Île-de-France à l’encontre des auteurs d’une entente relative à l’attribution de marchés de travaux publics en Île-de-France (Région Île-de-France), 29 juillet 2019, Concurrences N° 4-2019, Art. N° 92354, pp. 167-168

Visites 347

Toutes les revues