CHRONIQUES : RÉGULATIONS - FRANCE - FERROVIAIRE - SÉPARATION COMPTABLE - MISE EN DEMEURE

Transports : L’ARAFER met en demeure l’opérateur historique de transport ferroviaire de respecter les règles de séparation comptable (SNCF Mobilités)

Une nouvelle fois, l’Autorité de régulation des activités ferroviaires et routières est confrontée au (non-)respect par SNCF mobilités des règles de séparation comptable. Cela pourrait ressembler à une habitude tout à fait condamnable car, comme le régulateur le rappelle, “lorsqu’une entreprise détenant une position dominante sur un marché exerce à la fois des activités d’intérêt général et des activités ouvertes à la concurrence, le contrôle du respect des règles de la concurrence nécessite que soit opérée une séparation claire entre ces deux types d’activité, de manière à empêcher que les activités en concurrence ne puissent bénéficier pour leur développement des conditions propres à l’exercice des missions d’intérêt général, au détriment des entreprises opérant sur les mêmes marchés”. Le Code des transports

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Sébastien Martin, Hubert Delzangles, Transports : L’ARAFER met en demeure l’opérateur historique de transport ferroviaire de respecter les règles de séparation comptable (SNCF Mobilités), 30 juillet 2019, Concurrences N° 4-2019, Art. N° 92366, pp. 181-182

Visites 153

Toutes les revues