ARTICLE : ANTITRUST - POLITIQUE DE CONCURRENCE - ÉCONOMIE - BIEN-ÊTRE DU CONSOMMATEUR - EFFICIENCE ÉCONOMIQUE

Reactionary Antitrust

Article à paraître dans le Herbert Hovenkamp Liber Amicorum, N. Charbit et al. (eds.), Concurrences, 2020.

La monde de la concurrence est en train de vivre une renaissance. De nouvelles voix se font entendre ; des problèmes considérés résolus depuis longtemps sont réexaminés ; un vif débat a incité les acteurs du monde antimonopole à réévaluer des concepts familiers comme les standards du « bien-être du consommateur ». Mais alors que certains ont accueilli favorablement l’occasion de se remettre en question, d’autres ont réagi par des attaques sans fondement, des critiques injustes et un refus obstiné de se confronter à leurs opposants, qu’ils définissent avec moquerie comme des « adeptes de pratiques antimonopole hipsters ». Ce qui manquait jusqu’à présent était une étiquette qui les cataloguerait à son tour, cet essai propose donc des « pratiques antitrust réactionnaires », à savoir un regroupement d’arguments erronés, infondés, qui semblent avoir été conçus pour noyer le débat plutôt que pour s’y engager vraiment. Ces arguments décrivent les hipsters comme étant « politiques » et « populistes », en mettant d’impossibles fardeau de la preuve sur des réformateurs potentiels, en attaquant des versions caricaturales des arguments hipsters et en ignorant les critiques internes les plus importantes du standard du bien-être des consommateurs. Cet article invite à mettre immédiatement fin aux pratiques antimonopole réactionnaires. Au lieu d’essayer d’étouffer le nouveau mouvement critique, la société antimonopole devrait l’accueillir à bras ouverts.

I. The end of consensus “Today we enjoy more consensus about the goals of the antitrust laws than at any time in the last half-century.” – Herbert Hovenkamp (2005) [1] 1. Such was the state of affairs upon the publication of Professor Hovenkamp’s The Antitrust Enterprise in 2005. Enterprise presented the distilled vision of the world’s leading antitrust scholar : it was brilliant, concise, and unerringly accurate. Unlike previous classics of the genre, Hovenkamp’s tome did not seek to upend the underlying goals and structures of antitrust law. It instead proposed a number of thoughtful, but incremental, changes to the existing regime. This relatively modest aim was very much in keeping with the times. There was a Fukuyama-esque “End of History” feeling among antitrust insiders during the

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

John M. Newman, Reactionary Antitrust, novembre 2019, Revue Concurrences N° 4-2019, Art. N° 92006, pp. 66-72

Visites 254

Toutes les revues