INTERVIEW : PROCÉDURES - DROITS DE LA DÉFENSE - OPÉRATIONS DE VISITE ET DE SAISIE - VERROUS RÉGLEMENTAIRES - TRANSACTION - INVESTIGATION - REMÈDES COMPORTEMENTAUX

Stanislas MARTIN (Autorité de la concurrence) : Quel équilibre entre efficacité des procédures de concurrence et droits de la défense ?

Interview réalisée par Mélanie Thill-Tayara, Associée, Dechert, Paris. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’ENA, vous avez occupé plusieurs postes au sein de la DGCCRF, travaillé pour la Représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne et, moins classique, avez exercé pendant quatre ans comme avocat spécialisé en droit de la concurrence au sein d’un cabinet international. Cela fait maintenant un peu plus d’un an que vous avez été nommé rapporteur général à l’Autorité de la concurrence. Qu’est-ce qui distingue votre approche de celle de vos prédécesseurs, notamment par rapport au respect des droits de la défense à tous les stades de la procédure, dans le cadre des enquêtes de concurrence puis au cours de l’instruction ? Par ailleurs, alors que les problématiques de

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Stanislas Martin, Mélanie Thill-Tayara, Stanislas MARTIN (Autorité de la concurrence) : Quel équilibre entre efficacité des procédures de concurrence et droits de la défense ?, novembre 2018, Revue Concurrences N° 4-2018, Art. N° 88079, www.concurrences.com

Visites 798

Toutes les revues