CHRONIQUES : DISTRIBUTION – FRANCHISE – CONTRAT DE PARTENARIAT – CONTRAT DE FRANCHISE – DISTINCTION

Franchise : La Cour d’appel d’Aix-en-Provence consacre la distinction entre le contrat de partenariat et le contrat de franchise (Martanca / Cibos)

La pratique n’est jamais avare d’innovations contractuelles comme en témoigne depuis quelques années la figure nouvelle du contrat de partenariat. Présentée comme une alternative davantage collaborative et surtout moins lourde à mettre en œuvre que la franchise, la formule a tout pour séduire les apprentis franchiseurs qui souhaitent créer un réseau sans attendre de développer la notoriété de leur marque et sans expérimentation préalable de leur savoir-faire. L’arrêt rendu le 21 juin dernier par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence (Lettre distrib. sept. 2018, p. 3, obs. F. Leclerc) s’inscrit dans ce contexte et consacre l’originalité du contrat de partenariat pour excuser le caractère pour le moins hasardeux de l’entreprise objet du litige. Qu’on en juge à l’aide de la chronologie des faits : en mars 2014,

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Nicolas Éréséo, Franchise : La Cour d’appel d’Aix-en-Provence consacre la distinction entre le contrat de partenariat et le contrat de franchise (Martanca / Cibos), 21 juin 2018, Concurrences N° 4-2018, Art. N° 88187, pp. 128-130

Visites 135

Toutes les revues