ALERTES : DISTRIBUTION - AGENCE COMMERCIALE - DOMMAGES ET INTÉRÊTS - CLAUSE DE NON-CONCURRENCE

Indemnité : La Cour d’appel de Rouen se prononce sur l’indemnité de fin de contrat d’agence commerciale (Immo Clef / Françoise G.)

Le mandant, agent immobilier, met un terme au contrat d’agent commercial de son négociateur immobilier considérant que les objectifs fixés ne sont pas atteints. L’agent saisit les tribunaux et sollicite classiquement la condamnation du mandant au versement de l’indemnité de fin de contrat fixée à deux années de commissions conformément aux usages. En réponse, le mandant conteste le droit à indemnité. Tout d’abord, et l’argument est original, dans son principe. Le mandant entendait en effet démontrer que son agent avait retrouvé une activité de négociateur immobilier au lendemain de la rupture du contrat et qu’il n’avait donc souffert d’aucun préjudice. Ce faisant, l’agent ne pouvait apporter la démonstration du préjudice qu’il avait subi du fait de la cessation du contrat. En l’absence de cette preuve, sa

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Aymeric Louvet, Indemnité : La Cour d’appel de Rouen se prononce sur l’indemnité de fin de contrat d’agence commerciale (Immo Clef / Françoise G.), 13 septembre 2018, Concurrences N° 4-2018, Art. N° 88554, www.concurrences.com

Visites 68

Toutes les revues