ALERTES : DISTRIBUTION - CONTRAT DE FRANCHISE - RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE - OBLIGATION D’INFORMATION PRÉCONTRACTUELLE

Franchise : La Cour d’appel de Paris se prononce sur la sanction d’un manquement à l’obligation d’information précontractuelle (Emirates Global / Du Pareil Au Même)

La question de l’efficacité de la clause par laquelle le franchisé reconnaît avoir reçu un DIP complet et conforme aux exigences légales devient classique. La Cour d’appel de Paris s’est à nouveau prononcée, dans l’arrêt sous commentaire. En 2009, une société de droit des Émirats arabes unis (la société E.) conclut un contrat de franchise d’une durée de 6 ans avec une enseigne française de distribution de chaussures pour enfants. Le franchisé devait ouvrir divers points de vente dans les pays du golfe Persique. Suite au rachat, en 2010, de la société franchiseur par une société spécialisée dans la commercialisation de vêtements pour enfants (la société D.), cette dernière propose au franchisé de rejoindre son propre réseau. Les interlocutrices entament des pourparlers. Fin 2010, la société franchiseur initial

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University of Montpellier

Citation

Anouk Bories, Franchise : La Cour d’appel de Paris se prononce sur la sanction d’un manquement à l’obligation d’information précontractuelle (Emirates Global / Du Pareil Au Même), 12 septembre 2018, Concurrences N° 4-2018, Art. N° 88540, www.concurrences.com

Visites 64

Toutes les revues