ALERTES : DISTRIBUTION - CONTRAT DE FOURNITURE - RUPTURE BRUTALE

Rupture brutale : La Cour d’appel de Paris apporte plusieurs précisions sur le régime de la rupture brutale (Beauté Shop / Clarins...)

La relation établie Une relation fragilisée demeure établie Selon un postulat discutable et souvent peu opportun en son effet, les juges n’admettent pas qu’une relation, une fois établie, puisse redevenir précaire sans la notification préalable d’un tel changement d’état (telle celle d’un appel d’offres). L’actualité est en cela explicite. Ainsi, dans la décision n°16/05275 un fournisseur algérien invoque vainement les « manquements et agissements déloyaux » de l’importateur et revendeur en gros de son produit en France qui, 8 ans après le début de la relation, distribue sous sa propre marque des produits directement concurrents. Si le fournisseur estime que son partenaire aurait lui-même instauré une précarité de la relation dont il invoque désormais la brutalité de la rupture, les juges rappellent que «

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Clémence Mouly-Guillemaud, Rupture brutale : La Cour d’appel de Paris apporte plusieurs précisions sur le régime de la rupture brutale (Beauté Shop / Clarins...), 12 septembre 2018, Concurrences N° 4-2018, Art. N° 88542, www.concurrences.com

Visites 185

Toutes les revues