ALERTE : REGULATION - PRIX REGULES - SERVICE D’INTERET ECONOMIQUE GENERAL - QUESTION PREJUDICIELLE

Question préjudicielle : Le Conseil d’État constate que les tarifs réglementés de vente de gaz naturel ne poursuivent aucun objectif d’intérêt économique général et juge leur maintien contraire au droit de l’Union (Association nationale des opérateurs détaillants en énergie)

Constatant à la faveur d’une décision rendue le 19 juillet 2017 que les tarifs réglementés de vente de gaz naturel ne poursuivent aucun objectif d’intérêt économique général, le Conseil d’État juge leur maintien contraire au droit de l’Union. On se souvient que, saisi d’une requête de l’Association nationale des opérateurs détaillants en énergie (ANODE) tendant à l’annulation du décret du 16 mai 2013 relatif aux tarifs réglementés de vente de gaz naturel, le Conseil d’État avait, dans un premier temps, décidé de surseoir à statuer et de poser à la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) plusieurs questions préjudicielles : 1°) L’intervention d’un État membre consistant à imposer à l’opérateur historique de proposer au consommateur final la fourniture de gaz naturel à des tarifs réglementés, mais qui ne fait pas

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Question préjudicielle : Le Conseil d’État constate que les tarifs réglementés de vente de gaz naturel ne poursuivent aucun objectif d’intérêt économique général et juge leur maintien contraire au droit de l’Union (Association nationale des opérateurs détaillants en énergie), 19 juillet 2017, Revue Concurrences N° 4-2017, Art. N° 85266, www.concurrences.com

Visites 214

Toutes les revues