INTERVIEW : NOUVEAU DROIT DE LA CONCURRENCE - POLITIQUE DE LA CONCURRENCE - REFORME - CROISSANCE

Emmanuel Macron (Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique) : La politique de la concurrence : une arme pour réconcilier la liberté, l’égalité et l’efficacité économique

Interview réalisée par Emmanuel Combe, Autorité de la Concurrence, et Nicolas Charbit, Rédacteur en chef Concurrences.

Vous avez déclaré à plusieurs reprises que la concurrence pouvait s’inscrire dans une vision progressiste de la société, mettant au centre des débats la liberté économique et l’égalité des chances ; pouvez-vous nous en dire plus sur cette approche, qui semble marquer une inflexion par rapport aux discours usuels sur la concurrence ? Historiquement, la concurrence est intimement liée à une vision de progrès. Elle est synonyme de lutte contre la rente et de bataille contre les corporations, qui capturaient la plus-value économique et qui empêchaient de nouveaux entrants d’intégrer le marché. C’est tout le sens de la célèbre loi Le Chapelier de 1791. « La concurrence… ne fait pas que des gagnants et la responsabilité des pouvoirs publics est aussi d’accompagner et d’aider à la reconversion ceux qu’elle va

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

  • French Republic President Office (Paris)
  • Autorité de la concurrence (Paris)
  • Concurrences (Paris)

Citation

Emmanuel Macron, Emmanuel Combe, Nicolas Charbit, Emmanuel Macron (Ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique) : La politique de la concurrence : une arme pour réconcilier la liberté, l’égalité et l’efficacité économique, décembre 2015, Concurrences N° 4-2015, Art. N° 75795, pp. 8-13

Visites 2705

Toutes les revues