CHRONIQUE : CONCENTRATIONS - CONCENTRATION HORIZONTALE - CONCENTRATION DE FAIT - POSITION DOMINANTE COLLECTIVE ( NON)

Concentrations horizontales : Le Ministre de l’économie analyse des participations croisées non-contrôlantes comme une opération unique (Presse gratuite)

Min. Éco., 31 mai 2006, SPIR / S3G, secteur de la presse gratuite, aff. C2006-11 Le contrôle français des concentrations s'applique pleinement au secteur de la presse (Min. Éco., 28 octobre 2005, aff. C2005-18 et Cons. conc., avis n° 05-A-18 du 11 octobre 2005, Ouest-France, BOCCRF n° 11 du 16 déc. 2005 ; Concurrences n° 1-2006, p. 157, obs. S. Martin). Indépendamment des considérations concernant les avantages et les inconvénients de traitements sectoriels spécifiques en matière de contrôle des concentrations, la concentration rapportée montre qu'il eut été dommage de se passer d'un contrôle, ne serait-ce que parce qu'elle nous apporte un exemple original de concentration et qu'elle a le mérite de nous faire réfléchir sur un paradoxe, au moins apparent, en matière de position dominante collective.

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Jean-Mathieu Cot, Concentrations horizontales : Le Ministre de l’économie analyse des participations croisées non-contrôlantes comme une opération unique (Presse gratuite), 31 mai 2006, Revue Concurrences N° 4-2006, Art. N° 12571, p. 92

Visites 4472

Toutes les revues