CHRONIQUES : CONCENTRATIONS - BILAN CONCURRENTIEL - MEDICAMENTS HOMEOPATHIQUES - QUASI-MONOPOLE - FIXATION DES PRIX PAR LES POUVOIRS PUBLICS - ENGAGEMENTS

Engagements : Le Conseil de la concurrence et le Ministre de l’Economie autorisent une concentration permettant la création d’un quasi-monopole sur un marché protégé par des barrières à l’entrée élevées (Boiron/Dolisos)

Min. Éco., 21 février 2005, Société Boiron/Laboratoires Dolisos, aff. C2004-114 Cons. conc., avis n° 05-A-01 du 7 janvier 2005, Société Boiron/Laboratoires Dolisos Une concentration permettant la création d'un quasi-monopole sur un marché protégé par des barrières à l'entrée élevées peut-elle être autorisée ? Le Conseil de la concurrence et le Ministre de l'économie y ont répondu par l'affirmative dans l'affaire Boiron/Dolisos, en soumettant l'opération concernée à des engagements, dont certains évoquent plus une démarche de régulation que de concurrence. Il est vrai que, concernant le secteur des médicaments, cette opération intervenait dans un contexte déjà particulièrement réglementé. L'opération notifiée au Ministre de l'économie consistait en un projet de fusion entre la société Boiron et la société

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Jean-Mathieu Cot, Engagements : Le Conseil de la concurrence et le Ministre de l’Economie autorisent une concentration permettant la création d’un quasi-monopole sur un marché protégé par des barrières à l’entrée élevées (Boiron/Dolisos), 21 février 2005, Concurrences N° 4-2005, Art. N° 588, pp. 95-96.

Visites 3974

Toutes les revues