CHRONIQUE : CONCENTRATION - CONSEIL D’ÉTAT - DEMANDE D’AVIS

Projet de concentration : Le Conseil d’Etat saisit pour la première fois le Conseil de la Concurrence pour avis sur un projet de concentration (Cegid)

Qui a dit que le Conseil de la concurrence n'avait plus guère de rôle à jouer dans le domaine du contrôle des concentrations ? Après la suspension, le 19 mai 2005, par le juge des référés du Conseil d'État de la décision du ministre de l'économie autorisant la prise de contrôle de la société CCMX par la société Cegid, c'est à présent la section du contentieux du même Conseil d'État, saisie au fond dans la même affaire, qui apporte, dans un arrêt daté d'hier, 20 juillet 2005, un démenti cinglant à une telle assertion. En dépit de bases textuelles explicites, le Conseil d'État n'a pas craint en effet - puisqu'aussi bien le ministre n'avait pas jugé bon de le faire - de saisir lui-même, directement, le Conseil de la concurrence, afin que celui-ci lui rende, avant dire droit, un avis sur le projet de concentration

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Projet de concentration : Le Conseil d’Etat saisit pour la première fois le Conseil de la Concurrence pour avis sur un projet de concentration (Cegid), 20 juillet 2005, Concurrences N° 4-2005, Art. N° 61342, www.concurrences.com

Visites 59

Toutes les revues