CHRONIQUE : PRATIQUES UNILATÉRALES - POSITION DOMINANTE - PRIX PRÉDATEURS - STRATÉGIE PRÉDICATRICE

Prix Prédateurs : Le Conseil de la Concurrence s’appuie sur le test de récupération des pertes à propos d’une pratique de prédation alléguée (GIE Cemafroid)

On verra également une nouvelle décision du Conseil de la concurrence, qui, elle, s'achève par le prononcé d'un non-lieu au sens de l'article L. 464-6 du code de commerce, donc après une analyse des faits, objet de la saisine. En l'occurrence, une entreprise présente dans le secteur de l’ingénierie des fluides industriels se plaignait de diverses aides qu'un de ses concurrents, le GIE

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Prix Prédateurs : Le Conseil de la Concurrence s’appuie sur le test de récupération des pertes à propos d’une pratique de prédation alléguée (GIE Cemafroid) , 22 juin 2005, Concurrences N° 4-2005, Art. N° 61336, www.concurrences.com

Visites 57

Toutes les revues