CHRONIQUE : ENTENTE - CARTEL - RESTRICTIONS HORIZONTALES - APPELS D’OFFRE - PARTAGE DE MARCHE

Marchés Publics : Le Conseil de la Concurrence sanctionne un cartel de cinq entreprises de destruction d’armement et de munitions pour s’être réparties des marchés publics et pour s’être entendues sur des prix de soumission lors d’appels d’offres lancés par des acteurs publics (Sotradex)

Dans une décision n° 05-D-47 du 28 juillet 2005 mise en ligne il y a quelques jours, le Conseil de la concurrence est venu sanctionner un cartel entre l'ensemble des entreprises - cinq, puis quatre - présentes sur le marché de la destruction d’armements et de munitions, où la demande émane essentiellement d'acteurs publics par le biais d'appel d’offres. Plus précisément, il est parvenu à recueillir les preuves de pratiques correspondant à la fois à des répartitions de marchés reposant sur une clé de répartition fixe définie à l'avance et à des ententes sur les prix de soumission, concernant onze appels d’offres entre janvier 1998 et mars 2000. Ce qui retiendra l'attention, c'est essentiellement les réponses apportées par le Conseil aux objections formulées par les entreprises sanctionnées. Ces dernières

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Marchés Publics : Le Conseil de la Concurrence sanctionne un cartel de cinq entreprises de destruction d’armement et de munitions pour s’être réparties des marchés publics et pour s’être entendues sur des prix de soumission lors d’appels d’offres lancés par des acteurs publics (Sotradex), 28 juillet 2005, Concurrences N° 4-2005, Art. N° 61993, www.concurrences.com

Visites 58

Toutes les revues