PRATIQUES : CONCENTRATIONS - COVID-19 - CRISE FINANCIÈRE - ENTREPRISE DÉFAILLANTE

Failing firm defence – a tool in crisis ?

Bien que la défense de l’entreprise défaillante constitue un principe bien établi en contrôle des concentrations de l’UE et dans le monde, cette défense n’a que rarement prospéré à ce jour. En effet, les autorités de concurrence en font une application stricte et imposent un standard de preuve très élevé. La crise actuelle du Covid-19 a plongé de nombreuses entreprises en des difficultés financières et a ainsi créé un contexte propice à l’invocation de cette défense. Ainsi, il convient de réexaminer les critères utilisés par les autorités de concurrence.

1. Under the failing firm defence (“FFD”), competition authorities may declare an otherwise problematic merger to be nevertheless compatible with competition rules if one of the merging parties is a failing firm. As a result of the current Covid-19 crisis, a number of companies, even ones that were financially sound and successful before, may face financial difficulties and may even be threatened to exit the market. Therefore, it is anticipated that the FFD will be increasingly relied upon by companies to obtain merger control clearance. 2. As of today, the FFD has only been sparingly admitted by competition authorities in merger control proceedings worldwide and invoking it has been an uphill battle for the merging firms. Indeed, where this exception is admitted, it replaces any

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

  • Darrois Villey Maillot Brochier (Paris)
  • Darrois Villey Maillot Brochier (Paris)

Citation

Didier Theophile, Anne Faber, Failing firm defence – a tool in crisis ?, septembre 2020, Concurrences N° 3-2020, Art. N° 95466, www.concurrences.com

Visites 1036

Toutes les revues