CHRONIQUES : MISE EN CONCURRENCE - FRANCE - CONTRAT PUBLIC - CONDITIONS GÉNÉRALES

Marché public : Le Gouvernement revient sur la mise au point des marchés publics (Décret n° 2018-1075)

La mise au point des marchés publics est un mécanisme ancien. Bien qu’elle ait toujours existé dans le Code des marchés publics, elle n’a jamais fait l’objet d’une définition textuelle autre que négative (Sur ces points, voir N. Raïsky, Mise au point des marchés publics et des accords-cadres, JurisClasseur Contrats et marchés publics, Lexis360, 2019, p. 2 et 8). Elle est actuellement prévue à l’article R. 2152-13 du Code de la commande publique qui dispose que l’acheteur “et le soumissionnaire retenu peuvent procéder à une mise au point des composantes du marché avant sa signature. Cependant, cette mise au point ne peut avoir pour effet de modifier des caractéristiques substantielles de l’offre ou du marché”. La condition de validité de la mise au point ainsi subordonnée à l’absence de toute modification

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Assem Sayede Hussein, Marché public : Le Gouvernement revient sur la mise au point des marchés publics (Décret n° 2018-1075), 3 décembre 2018, Concurrences N° 3-2019, Art. N° 91280, pp. 191-193

Visites 69

Toutes les revues