CHRONIQUES : CONCENTRATIONS - FRANCE - VENTE AU DÉTAIL - MARCHÉ PERTINENT - VENTE À DISTANCE

Marché pertinent : L’Autorité de la concurrence accepte d’inclure, pour la seconde fois, les ventes physiques et les ventes en ligne au sein d’un même marché pertinent (Luderix International / Jellej Jouets)

Par une décision du 17 avril 2019, l’Autorité de la concurrence a autorisé le passage d’un contrôle exclusif à un contrôle conjoint sur la société Luderix, qui exploite l’enseigne de jouets Picwic. Jellej Jouets a ainsi acquis 49 % du capital et des droits de vote de la cible, les 51 % restants étant détenus par l’indivision Mulliez, qui exerçait jusqu’alors un contrôle exclusif sur Luderix. L’opération donnait lieu à plusieurs chevauchements horizontaux, Jellej Jouets ayant été créée en 2018 par le fonds d’investissement Cyrus Capital, afin de reprendre à la barre les actifs et activités de Toys’R’Us France, placée en redressement judiciaire après la faillite de sa société mère américaine. L’opération ne soulevant pas de préoccupation de concurrence, l’intérêt de la décision réside essentiellement dans la

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

François Brunet, Céline Verney, Marché pertinent : L’Autorité de la concurrence accepte d’inclure, pour la seconde fois, les ventes physiques et les ventes en ligne au sein d’un même marché pertinent (Luderix International / Jellej Jouets), 17 avril 2019, Revue Concurrences N° 3-2019, Art. N° 91426, pp. 116-118

Visites 86

Toutes les revues