ALERTES : DISTRIBUTION - AGENCE COMMERCIALE - CONTRAT D’AGENCE

Agence commerciale : la Cour de cassation exclut toute exigence de motivation du non-renouvellement du contrat à la charge du mandant (Pasteur / Technologies services)

Par l’arrêt sous commentaire, la Cour de cassation vient très utilement compléter le système jurisprudentiel de traitement de la question de savoir dans quelles conditions le mandant peut se prévaloir d’une faute grave de l’agent commercial. Dans un premier temps, la Cour de justice (CJUE, 28 oct. 2010, C-203/09) a précisé que la faute grave commise pendant la durée du préavis (la situation dans laquelle la faute grave serait intervenue avant résiliation étant expressément exclue des débats, cf. point 29) n’était pas de nature à priver l’agent de son droit à indemnité. C’est, dans un second temps, à une toute autre question que la Cour de cassation a été confrontée et qui a donné lieu à un arrêt commenté dans ces colonnes (Com., 14 févr. 2018, n° 16-26.037, Lettre distr. mars 2018, obs. S. Brena). La question

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Stéphane Brena, Agence commerciale : la Cour de cassation exclut toute exigence de motivation du non-renouvellement du contrat à la charge du mandant (Pasteur / Technologies services), 19 juin 2019, Revue Concurrences N° 3-2019, Art. N° 91845, www.concurrences.com

Visites 25

Toutes les revues