CHRONIQUES : DROITS EUROPÉENS ET ÉTRANGERS – ÉTATS-UNIS – CLASS ACTION – PRIVATE ENFORCEMENT – CARTEL – MARCHÉ DES PUCES À MÉMOIRE

États-Unis : Le Tribunal du district nord de Californie est saisi d’une class action accusant trois grands fabricants de puces à mémoire d’avoir conclu des accords anticoncurrentiels (Michele Jones and alii / Micron Technology, Micron Semiconductor Products, Samsung Electronics, Samsung Semiconductor, Hynix, Hynix America)

Le 19 avril dernier, le tribunal du district nord de Californie a été saisi d’une class action accusant Samsung, Hynix et Micron d’avoir conclu des accords anticoncurrentiels sur le marché des puces à mémoire, que les spécialistes qualifient de mémoires RAM dynamique. Aux États-Unis, on retrouve ces puces à mémoires sous l’acronyme DRAM pour dynamic random access memory. Ces puces électroniques sont présentes dans divers appareils électroniques et constituent un produit de base (a commodity product) de ces derniers. Elles ont un rôle essentiel. Sans ces puces, le processeur d’un ordinateur ou d’un smartphone ne pourrait fonctionner. En l’espèce, la plainte – déposée au nom des consommateurs américains de smartphones et de produits informatiques – vise des pratiques de limitation de la production,

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University of Grenoble Alpes

Citation

Walid Chaiehloudj, États-Unis : Le Tribunal du district nord de Californie est saisi d’une class action accusant trois grands fabricants de puces à mémoire d’avoir conclu des accords anticoncurrentiels (Michele Jones and alii / Micron Technology, Micron Semiconductor Products, Samsung Electronics, Samsung Semiconductor, Hynix, Hynix America), 19 avril 2018, Concurrences N° 3-2018, Art. N° 87831, pp. 195-196

Visites 253

Toutes les revues