CHRONIQUES : DISTRIBUTION SELECTIVE – REFUS D’AGRÉMENT DISCRIMINATOIRE – CARACTÈRE ANTICONCURRENTIEL – MANQUEMENT AU DEVOIR DE BONNE FOI

Refus d’agrément discriminatoire : La Cour d’appel de Paris précise que la licéité d’un refus de sélection discriminatoire dépourvu de caractère anticoncurrentiel n’exclut pas sa sanction sur le fondement du droit commun de la responsabilité pour manquement au devoir général de bonne foi dans le choix de son cocontractant (FCA France / Catia automobiles)

La question de la liberté de sélection des membres d’un réseau de distribution sélective n’a pas fini de faire couler de l’encre. C’est, en effet, dans un contexte jurisprudentiel (Cf. CA Paris, 19 oct. 2016, obs. N. Eréséo ; Cass. com., 21 juin 2016, n° 15-10438, obs. D. Ferrier ; obs. N. Eréséo, Lettre de la distrib. sept. 2016, p. 4 ; CA Paris, 30 sept. 2015, n° 13/07975, obs. A.- C. Martin) admettant la possibilité, à défaut de caractère anticoncurrentiel en soi, de refuser de conclure un contrat de distribution sélective avec des candidats en remplissant les critères, que s’inscrit la décision commentée. Il s’agissait, en l’espèce, d’une affaire classique de réorganisation d’un réseau de distribution sélective automobile. Suite à la liquidation de son activité et à la cession de son fonds, un constructeur

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Anne-Cécile Martin, Refus d’agrément discriminatoire : La Cour d’appel de Paris précise que la licéité d’un refus de sélection discriminatoire dépourvu de caractère anticoncurrentiel n’exclut pas sa sanction sur le fondement du droit commun de la responsabilité pour manquement au devoir général de bonne foi dans le choix de son cocontractant (FCA France / Catia automobiles), 24 mai 2017, Concurrences N° 3-2017, Art. N° 84457, pp. 87-88

Visites 234

Toutes les revues