CHRONIQUES : PRATIQUES COMMERCIALES DÉLOYALES – TRANSPARENCE – PRATIQUES RESTRICTIVES DE CONCURRENCE – CONDITIONS CATÉGORIELLES DE VENTE – CRITÈRES

Conditions catégorielles de vente : La Cour de cassation rappelle, en des termes très clairs, la nécessité pour les fournisseurs d’établir leurs conditions catégorielles de vente (CCV) sur la base de critères objectifs et d’en justifier en cas de refus de communication en application de l’article L. 441-6 du C. com. (Pyxis / Cooper)

La Cour de cassation, dans le cadre des relations entre un laboratoire et des officines, rappelle la nécessité pour les fournisseurs d’établir les conditions catégorielles de vente sur la base de critères objectifs. Dans cette affaire, un laboratoire pharmaceutique avait saisi le tribunal de grande instance de Paris d’actes de concurrence déloyale commis à son encontre par une centrale d’achat pharmaceutique (CAP), une structure de regroupement à l’achat (SRA), ainsi que plusieurs officines de pharmacie, à raison des rétrocessions commises par ces dernières et facilitées par la CAP et la SRA. En effet, selon une jurisprudence constante, le fait pour un opérateur économique de s’affranchir des dispositions légales encadrant son activité est susceptible de constituer un acte de concurrence déloyale. Les

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Jean-Louis Fourgoux, Conditions catégorielles de vente : La Cour de cassation rappelle, en des termes très clairs, la nécessité pour les fournisseurs d’établir leurs conditions catégorielles de vente (CCV) sur la base de critères objectifs et d’en justifier en cas de refus de communication en application de l’article L. 441-6 du C. com. (Pyxis / Cooper), 29 mars 2017, Revue Concurrences N° 3-2017, Art. N° 84487, pp. 90-91

Visites 225

Toutes les revues