EDITORIAL : POLITIQUES US ET EUROPENNE DE CONCURRENCE - DEPARTMENT OF JUSTICE - RAPPORT SECTION 2 SHERMAN ACT - RETRAIT OFFICIEL - TENDANCE RAPPROCHEMENT - NOUVELLE ADMINISRATION ANTITRUST NORD-AMERICAINE - COOPERATION - DIVERGENCE

Concurrence : L’Amérique converge vers l’Europe

Le retrait officiel le 11 mai 2009 par Mme Christine Varney, Chef de l’Antitrust Division du Department of Justice, du Rapport du Department of Justice sur la Section 2 du Sherman Act, a souligné, entre autres éléments récents, la tendance au rapprochement de la nouvelle adminisration antitrust nord-américaine de la politique antitrust européenne. Cette doctrine avait été à l’origine de certaines divergences entre les autorités américaines et la Commission européenne, indirectement en matière de contrôle des concentrations (GE/Honeywell...) ou plus directement en matière d’abus de position dominante (Microsoft, Intel). Les autorités américaines avaient souvent émis à l’égard de la Commission des critiques sévères, auxquelles avaient parfois fait écho les milieux économiques et politiques de certains pays européens, peu inclins à une politique de concurrence musclée. Les nouvelles autorités antitrust américaines ont déclaré leur intention de coopérer encore plus étroitement avec la Commission européenne. Au moment même ou les États-Unis se tournent vers l’Europe en la considérant comme une référence clé dans leur réorientation stratégique, l’auteur de cet éditorial, ancien Commissaire en charge de la politique de concurrence, forme le v ?ux qu’en Europe, face à la crise économique et à ses conséquences sociales, des pressions politiques n’aboutissent pas à fragiliser les politiques communautaire ou nationales de la concurrence.

Le contexte de crise actuel conduit à reconsidérer les politiques économiques. Deux grandes questions se posent, pour chaque politique. Doit-on la revoir, et comment ? Doit-on intensifier la coordination internationale existante dans le domaine ? La politique de concurrence ne fait pas exception. Partout dans le monde, des débats sont en cours parmi les experts ainsi qu'au niveau politique et dans l'opinion publique. En Europe, la Commission européenne, sous l'impulsion du Commissaire Neelie Kroes, ainsi que les autorités nationales de concurrence ont pris des positions claires sur la nécessité de garder le cap d'une politique de concurrence orientée dans l'intérêt des consommateurs, tout en faisant preuve d'une certaine flexibilité, bien encadrée et délimitée, pour prendre en compte la crise

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Italian Senate

Citation

Mario Monti, Concurrence : L’Amérique converge vers l’Europe, septembre 2009, Concurrences N° 3-2009, Art. N° 28148, pp. 1-2

Visites 3354

Toutes les revues