ÉDITORIAL : ÉTATS-UNIS - ADMINISTRATION BIDEN - POLITIQUE DE CONCURRENCE - RÉFORME

Antitrust is back in America

Grâce à la dynamique croissante des efforts visant à réformer et à renforcer l’application de la législation antitrust aux États-Unis, la tendance à la concentration croissante du marché, qui dure depuis des décennies, pourrait bientôt être confrontée de front. Mais l’application de la loi ne suffira pas à guérir les maux de l’économie américaine, surtout pas lorsque les consommateurs américains eux-mêmes sont séduits par les monopoles.

CHICAGO – President Joe Biden is signaling that his administration will get tough on monopoly. With the appointments of Columbia University law professors Timothy Wu to the White House National Economic Council and Lina Khan to the Federal Trade Commission (FTC), he has selected two well-known proponents of breaking up the Big Tech monopolies. Moreover, these appointments come on the heels of a major antitrust reform bill that Amy Klobuchar of Minnesota introduced in the US Senate last month. Klobuchar’s bill aims to bolster antitrust enforcement in a number of ways. It would increase funding for the FTC and the Department of Justice Antitrust Division, establish new bureaucratic offices to investigate and monitor antitrust compliance and market conditions, slap new civil penalties on

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University of Chicago

Citation

Eric Posner, Antitrust is back in America, mai 2021, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 99967, www.concurrences.com

Visites 898

Toutes les revues