CHRONIQUES : RÉGULATIONS - MARCHÉS FINANCIERS - BLANCHIMENT - ACPR - PUBLICATION DE LA SANCTION

Marchés financiers : Le Conseil d’État précise les conditions dans lesquelles la commission des sanctions de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution décide de publier la sanction des violations à la directive anti-blanchiment (Banque d’Escompte)

Par un arrêt en date du 15 octobre 2020, le Conseil d’État s’est prononcée sur les conditions dans lesquelles l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) publie ses sanctions en cas de violation des règles relatives à la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme telles qu’elles sont prévues par la directive (UE) 2015/849 du 20 mai 2015 (directive du Parlement Européen et du Conseil relative à la prévention de l'utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux ou du financement du terrorisme, JOUE L 141 du 5 juin 2015, p. 73). Cette 4e directive a notamment vocation à mettre le droit de l’Union européenne en conformité avec les recommandations du Groupe d’action financière internationale [“GAFI”] adoptées en février 2012. Les mesures de transposition, que

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University Paris II Panthéon‑Assas

Citation

Francesco Martucci, Marchés financiers : Le Conseil d’État précise les conditions dans lesquelles la commission des sanctions de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution décide de publier la sanction des violations à la directive anti-blanchiment (Banque d’Escompte), 15 octobre 2020, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 100653, pp. 186-187

Visites 43

Toutes les revues