ALERTES : CONCENTRATIONS – FRANCE – ANNULATION – AUTORISATION – CONTRÔLE EXCLUSIF

Contrôle exclusif : Le Conseil d’État estime que les institutions représentatives du personnel de l’entreprise faisant l’objet d’une prise de contrôle exclusif ne sont pas fondées à demander l’annulation de la décision autorisant ladite prise de contrôle (Mondadori France / Reworld Media)

On se souvient que, le 24 juillet 2019, l'Autorité de la concurrence a, à la faveur de la décision n° 19-DCC-141, autorisé, sous réserve d’engagement de nature structurelle, la prise de contrôle exclusif de la société Mondadori France par la société Reworld Media dans le secteur de l’édition de magazine, de l’exploitation de site en ligne et de la vente d’espaces publicitaires. Si les activités des parties se chevauchaient sur les hebdomadaires de télévision, les magazines féminins et les publications spécialisées grand public, l’Autorité avait identifié des problèmes de concurrence sur le marché du lectorat des magazines automobiles, marché identifié pour la première fois à cette occasion. Sur ce marché, Reworld Media exploitait le magazine Auto-Moto et Mondadori France les magazines L’Auto Journal et Auto

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Contrôle exclusif : Le Conseil d’État estime que les institutions représentatives du personnel de l’entreprise faisant l’objet d’une prise de contrôle exclusif ne sont pas fondées à demander l’annulation de la décision autorisant ladite prise de contrôle (Mondadori France / Reworld Media), 9 mars 2021, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 99663, www.concurrences.com

Visites 119

Toutes les revues