ALERTES : PRATIQUES UNILATÉRALES – UNION EUROPÉENNE – ALLEMAGNE – SLOVAQUIE - TÉLÉCOMMUNICATIONS - ACCÈS À UNE INFRASTRUCTURE – PREUVE

Accès aux infrastructures : La Cour de justice de l’Union européenne cantonne au seul refus d’accès le standard de la preuve de la jurisprudence Bronner imposant de vérifier le caractère indispensable de l’accès pour les concurrents (Deutsche Telekom, Slovak Telekom)

Le 25 mars 2021, la Cour de justice de l’Union a rendu ses arrêts dans les affaires C-152/19 (Deutsche Telekom AG contre Commission européenne) et C-165/19 (Slovak Telekom a.s. contre Commission européenne). Aux termes de ces arrêts, la Cour de justice de l’Union rejette les pourvois et confirme l’amende de 38 061 963 euros, à laquelle sont tenues solidairement Slovak Telekom et Deutsche Telekom, ainsi que celle de 19 030 981 euros, à laquelle est seule tenue Deutsche Telekom. Mais l’intérêt de ces arrêts est ailleurs. Il réside dans la validation par la Cour du raisonnement du Tribunal selon lequel ce n’est pas la même chose pour une entreprise dominante, d’un côté, de refuser de donner accès à un concurrent à une infrastructure qu’elle avait développée pour les besoins de sa propre activité, à

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Accès aux infrastructures : La Cour de justice de l’Union européenne cantonne au seul refus d’accès le standard de la preuve de la jurisprudence Bronner imposant de vérifier le caractère indispensable de l’accès pour les concurrents (Deutsche Telekom, Slovak Telekom), 25 mars 2021, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 99864, www.concurrences.com

Visites 256

Toutes les revues