ALERTES : PROCÉDURES – FRANCE – COMPÉTENCE – COMMUNICATION – ABUS DE POSITION DOMINANTE – SANTÉ

Compétence : La Cour d’appel de Paris se déclare incompétente pour connaître des contestations adressées à la politique de communication de l’Autorité de la concurrence (Roche)

Quand l’Autorité de la concurrence pratique le « name and shame »,… la Cour d’appel de Paris se déclare incompétente pour en connaître. Jusqu’où l’Autorité de la concurrence peut-elle aller pour communiquer sur les décisions qu'elle rend ? Telle est en filigrane la question posée par la présente affaire. À la suite de l’adoption le 9 septembre 2020 de sa décision n° 20-D-11 par laquelle elle est venue sanctionner à hauteur de 444 millions d’euros le groupe Novartis et le groupe Roche/Genentech (385 millions € pour Novartis et 59,7 millions € au groupe Roche) pour avoir abusé de leur position dominante collective sur le marché français du traitement de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), en mettant en œuvre deux pratiques distinctes quoique proches et en tout état de cause participant à la même

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Compétence : La Cour d’appel de Paris se déclare incompétente pour connaître des contestations adressées à la politique de communication de l’Autorité de la concurrence (Roche), 12 mai 2021, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 100824, www.concurrences.com

Visites 96

Toutes les revues