ALERTES : DISTRIBUTION – CONTRAT D’APPROVISIONNEMENT EXCLUSIF – FIXATION DES PRIX – PRIX EXCESSIFS – CHARGE DE LA PREUVE

Distribution exclusive : La Cour d’appel de Paris refuse de sanctionner un fournisseur fixant unilatéralement le prix dans un contrat cadre pour mauvaise foi ou abus de droit (Willy / Total Marketing France)

En dépit de l’engouement doctrinal qu’il suscite, le contentieux de la fixation abusive du prix par le fournisseur dans les contrats cadres de distribution est loin d’être pléthorique (pour une prise de position récente de la Haute juridiction, v. cep. Cass. com., 4 nov. 2014, n° 11-14026). C’est pourquoi on observera avec intérêt l’arrêt sous commentaire. Faits. En l’espèce, la société Willy exploite une station-service. Suivant contrat d’approvisionnement exclusif conclu avec le pétrolier français Total, la société Willy obtient le statut de distributeur-revendeur de carburants sous l’enseigne Total pour une durée de cinq ans. Le contrat cadre fait l’objet de deux renouvellements successifs, pour la même durée. Puis, estimant que sous le statut de revendeur elle achète son carburant à un prix supérieur à

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University of Toulouse

Citation

Lucas Bettoni, Distribution exclusive : La Cour d’appel de Paris refuse de sanctionner un fournisseur fixant unilatéralement le prix dans un contrat cadre pour mauvaise foi ou abus de droit (Willy / Total Marketing France), 17 mars 2021, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 100885, www.concurrences.com

Visites 58

Toutes les revues