ALERTES : PRATIQUES UNILATÉRALES – FRANCE - ABUS DE POSITION DOMINANTE - ABUS DE DEPENDANCE ECONOMIQUE – INTERNET – PLATEFORME ÉLECTRONIQUE – PUBLICITÉ

Abus de position dominante : Le Tribunal de commerce de Paris sanctionne de nouveau un abus de position dominante commis par l’éditeur d’un moteur de recherche et exploitant d’un service de publicité en ligne (Oxone Technologies / Google)

Il y a encore de l’abus (mais toujours pas de dépendance économique) ! Telle pourrait être en substance la synthèse du jugement par lequel le Tribunal de commerce, le 10 janvier 2021, sanctionne de nouveau un abus de position dominante commis par l’éditeur d’un moteur de recherche bien connu et exploitant d’un service de publicité en ligne tout aussi notoire. Cette condamnation, prenant la forme de dommages et intérêts ainsi que d’une injonction de reprendre les relations avec la société demanderesse, s’ajoute à d’autres décisions qui, émanant de l’Autorité de la concurrence, de la Commission européenne ou, comme en l’espèce, de juridictions judiciaires, ont toutes en commun d’avoir admis l’existence de pratiques d’exploitation abusive de la position dominante à l’encontre de cet opérateur. En l’occurrence,

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines University

Citation

Muriel Chagny, Abus de position dominante : Le Tribunal de commerce de Paris sanctionne de nouveau un abus de position dominante commis par l’éditeur d’un moteur de recherche et exploitant d’un service de publicité en ligne (Oxone Technologies / Google), 10 février 2021, Concurrences N° 2-2021, Art. N° 99453, www.concurrences.com

Visites 192

Toutes les revues