DROIT & ÉCONOMIE : DROIT EUROPÉEN DE LA CONCURRENCE - ANTITRUST - PLATEFORMES ÉLÉCTRONIQUES - DOMINANCE - BIEN-ÊTRE DU CONSOMMATEUR

Constructing a conventional antitrust case against Google

Les services des entreprises big-tech telles que Facebook, Apple, Amazon, Netflix et Google (FAANG) étant gratuits, beaucoup estiment que nous avons besoin d’une base autre que la norme de “bien-être du consommateur” en droit de la concurrence. Au moins en ce qui concerne Google, ce conflit est faux. Le fait d’avoir un “prix zéro” pour la recherche peut rationaliser, plutôt qu’entraver, une affaire de concurrence. Supposons que Google doive fixer à zéro le prix pour la recherche - le service qu’il domine davantage - et qu’il ne choisisse pas simplement cela en tant que fournisseur de plateforme bilatérale mais à cause du coût qu’il devrait supporter pour percevoir l’argent de ses usagers tout en excluant ceux qui ne payent pas : une action contre Google serait alors semblable aux poursuites intentées contre AT&T dans les années 1980. Cette logique ne pourrait pas s’appliquer aux autres sociétés FAANG, car elles sont ou pourraient être payantes.

I. Introduction and summary 1. The so-called “FAANG” big-tech firms—Facebook, Apple, Amazon, Netflix and Google—have received considerable scrutiny from competition law enforcers on both sides of the Atlantic. I focus here on one company, Google, and not just because it has been the subject of very large fines in EU competition law proceedings and increasingly subject to antitrust investigations in the U.S. [1] Google is notable because it appears to manifest a conflict between the goals of competition law and the heretofore standard approaches. As the enforcement record shows, many believe Google has abused dominance to monopolize or acquire market power in related sectors. On the other hand, many of Google’s services, most notably search, are free. That search is free implies that

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • University of Maryland (Baltimore)

Citation

Timothy Brennan, Constructing a conventional antitrust case against Google, mai 2020, Concurrences N° 2-2020, Art. N° 93874, pp. 44-49

Visites 788

Toutes les revues