CHRONIQUES : PRATIQUES UNILATÉRALES – FRANCE - ABUS D’ÉVICTION – THÉORIE DES FACILITÉS ESSENTIELLES – LOGICIELS DE RÉSERVATIONS AÉRIENNES

Abus d’éviction : L’Autorité de la concurrence rejette faute d’éléments probants une saisine d’une entreprise du secteur du logiciel considérant avoir été abusivement écartée d’une plateforme de réservation de billets d’avion en ligne développée par un éditeur tiers (Optionizr / Amadeus)

Bien qu'il s'agisse d'une décision par laquelle l'Autorité rejette une saisine et une demande de mesures conservatoires faute d’éléments probants, l’affaire en question n’en est pas moins intéressante en matière d’économie industrielle, notamment en ce qu’elle éclaire les enjeux concurrentiels du développement de modules complémentaires dans le secteur de l’économie logicielle. Ce cas illustre la complexité des relations entre éditeurs et complémenteurs. Les seconds développent des services complémentaires aux logiciels fournis par des éditeurs majeurs. Ils sont, en ce, dépendants de l’accès à des protocoles d’interface et peuvent être sous la menace – qui n’est pas anticoncurrentielle en soi – du développement de fonctionnalités équivalentes directement intégrées dans le logiciel. Dans le cadre des écosystèmes

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Côte d’Azur University, GREDEG (Nice)

Citation

Frédéric Marty, Abus d’éviction : L’Autorité de la concurrence rejette faute d’éléments probants une saisine d’une entreprise du secteur du logiciel considérant avoir été abusivement écartée d’une plateforme de réservation de billets d’avion en ligne développée par un éditeur tiers (Optionizr / Amadeus), 21 février 2019, Concurrences N° 2-2019, Art. N° 90415, pp. 79-81

Visites 196

Toutes les revues