ALERTES : DISTRIBUTION - DISTRIBUTION SÉLECTIVE - REFUS DE VENTE - RUPTURE DE CONTRAT DE FOURNITURE

Distribution sélective : La Cour d’appel de Paris conforte la liberté de réorganisation des réseaux de distribution sélective (Oustric / Jaguar Land Rover)

La Cour d’appel de Paris confirme et affine sa jurisprudence en matière de sélection des distributeurs comme l’illustre l’arrêt rendu le 27 mars dernier. En l’espèce, un réparateur agréé Jaguar Land Rover avait été évincé du réseau courant 2016 et demandait à la cour qu’il soit enjoint au constructeur de l’agréer. En réponse, les magistrats se sont fondés sur le droit commun et le droit de la concurrence pour conclure qu’une telle demande devait être rejetée. S’agissant du droit commun, la cour a énoncé « qu'aucune obligation de conclure un contrat de distribution sélective avec tous les distributeurs remplissant les critères de sélection ne pèse sur le fournisseur, en raison du principe de la liberté contractuelle. De la même façon, le fournisseur n'a aucune obligation d'agréer à nouveau un distributeur après la

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

Citation

Nicolas Éréséo, Distribution sélective : La Cour d’appel de Paris conforte la liberté de réorganisation des réseaux de distribution sélective (Oustric / Jaguar Land Rover), 27 mars 2019, Concurrences N° 2-2019, Art. N° 90751, www.concurrences.com

Visites 177

Toutes les revues