CHRONIQUES : CONCENTRATIONS - SEUILS JURIDICTIONNELS – PERTINENCE DES PARTS DE MARCHE – EFFETS DE RESEAUX

Phase I : La Commission européenne approuve en Phase I et sans engagement une concentration dans le secteur des services de communication pour les consommateurs marquée par la gratuité des services proposés (Facebook, Whatsapp)

Comm. eur., 3 oct. 2014, déc. art. 6, para. 1(b) Facebook c/ Whatsapp, COMP/M.7217 Le 29 août 2014, Facebook a notifié à la Commission européenne le rachat de Whatsapp, société qui édite l’application mobile bien connue de messagerie instantanée entre utilisateurs. La Commission a autorisé cette concentration sans engagement le 3 octobre 2014 (la "Décision”). Cette Décision soulève des questions intéressantes s’agissant de la compétence de la Commission et de l’analyse de fond des concentrations dans le secteur des nouvelles technologies, secteur dans lequel les services rendus sont (fréquemment) gratuits. La compétence de la Commission L’opération de rachat de Whatsapp ne relevait pas de la compétence de la Commission européenne mais de celle de certains États membres (dont l’identité est occultée dans

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteurs

Citation

Olivier Billard, Guillaume Fabre, Phase I : La Commission européenne approuve en Phase I et sans engagement une concentration dans le secteur des services de communication pour les consommateurs marquée par la gratuité des services proposés (Facebook, Whatsapp), 3 octobre 2014, Concurrences N° 2-2015, Art. N° 73080, pp. 126-128

Visites 464

Toutes les revues