COLLOQUE - DEMAIN LA CONCURRENCE - PARIS

La concurrence au service de l’achèvement du marché unique (New Frontiers of Antitrust, Paris, 22 février 2013)

Dans son discours d’ouverture de la conférence “Demain la concurrence 2013” (Paris, 22 février 2013), Joaquín Almunia, le Commissaire en charge de la politique de concurrence, se penche sur l’importance du marché intérieur dans la relance économique et la création d’emplois. Il évoque également l’intervention accrue de la Commission dans trois secteurs-clés tels que les marchés financiers, les télécoms et l’énergie.

1. Mesdames et Messieurs, c'est un grand plaisir d'être à nouveau à Paris, et pour la quatrième fois parmi vous. Je vous en remercie. 2. J'aimerais me pencher aujourd'hui sur la construction et l'approfondissement du marché intérieur, en vue de sa contribution à la relance économique et à la création d'emplois. La situation économique en Europe n'est pas facile. Et il ne faudrait en aucun cas que les difficultés auxquelles nous sommes confrontés affaiblissent notre Union et son meilleur atout, le marché unique. Il nous incombe à tous – Etats Membres, comme institutions européennes – de trouver des solutions pour aider l'Europe à retrouver une croissance durable, créatrice d'emplois et source d'innovation. C'est précisément le marché unique, et son approfondissement, qui doivent nous aider à réussir. 3.

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • European Commission (Brussels)

Citation

Joaquín Almunia, La concurrence au service de l’achèvement du marché unique (New Frontiers of Antitrust, Paris, 22 février 2013), mai 2013, Concurrences N° 2-2013, Art. N° 51583, www.concurrrences.com

Visites 482

Toutes les revues