ALERTES : REGULATION - MUTUALISATION ET ITINERANCE - TELEPHONIE MOBILE

Secteur de la téléphonie mobile : L’Autorité de la concurrence rappelle son attachement pour une concurrence par les infrastructures dans le secteur de la téléphonie mobile et invite en conséquence l’Arcep à abréger la durée de l’accord d’itinérance qui lie Free à Orange

Loin des polémiques que l'on a connu ces derniers mois sur l'impact en termes d'emplois de l'arrivée du quatrième opérateur de téléphonie mobile, polémiques aussi vaines que stériles en ce qu'elles portaient en dernière analyse sur le point de savoir — questionnement pour le moins étrange sous la plume d'économistes — si le statu quo ante, c'est-à-dire l'immobilisme ou — c'est selon — le confort de l'oligopole restreint, n'est pas finalement préférable, sous couvert de défense de l'emploi, en termes économiques, à l'évolution introduite par un surcroit de concurrence, fusse-t-elle porteuse d'innovations, l'Autorité de la concurrence a rendu, le 11 mars 2013, un avis n° 13-A-08 relatif aux conditions de mutualisation et d’itinérance sur les réseaux mobiles qui permet — c'est là la première de ses vertus —

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Secteur de la téléphonie mobile : L’Autorité de la concurrence rappelle son attachement pour une concurrence par les infrastructures dans le secteur de la téléphonie mobile et invite en conséquence l’Arcep à abréger la durée de l’accord d’itinérance qui lie Free à Orange, 11 mars 2013, Concurrences N° 2-2013, Art. N° 52943, www.concurrences.com

Visites 843

Toutes les revues