CHRONIQUES : CONTROLE DES CONCENTRATIONS – DELIMITATION DES MARCHES – MARCHES DES PRODUITS DERIVES – QUASI-MONOPOLE – PROPOSITIONS D’ENGAGEMENTS – INTERDICTION

Marches des produits derivés – Interdiction : La Commission européenne pose son veto à un projet de fusion entre deux entreprises de services financiers (Deutsche Börse/NYSE Euronext)

Comm. eur., déc. art. 8, §3 R.139/2004 du 1er février 2012, Deutsche Börse/NYSE Euronext, aff. COMP/M.6166 La décision d’interdiction du projet de fusion entre New York Stock Exchange Euronext Inc. et Deutsche Börse AG, évalué à $9,7 milliards, est la vingt-deuxième dans l’histoire du contrôle des concentrations communautaire, et la seconde en quatre ans (la précédente date de 2011 ; cas COMP/M.5830, Olympic/Aegean Airlines, décision de la Commission du 26 janvier 2011). Cette décision sera examinée plus avant dans une prochaine édition de Concurrences après sa publication mais le communiqué de presse de la Commission permet d’ores et déjà de dégager les grandes lignes de l’approche suivie par la Direction Générale de la Concurrence dans cette affaire. Le jour de la décision d’interdiction, Joaquín Almunia,

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Clifford Chance (Paris)

Citation

David Tayar, Marches des produits derivés – Interdiction : La Commission européenne pose son veto à un projet de fusion entre deux entreprises de services financiers (Deutsche Börse/NYSE Euronext), 1er février 2012, Concurrences N° 2-2012, Art. N° 45961, www.concurrences.com

Visites 268

Toutes les revues