FRISON-ROCHE Marie-Anne (dir.), Collection Droit et économie, LGDJ, 2010, 525 p.

Concurrence, santé publique, innovations et médicaments

Certains affirment que le médicament relève simplement d’un droit de la concurrence spécialisé, alors qu’il relève d’un droit d’équilibre et de régulation, notamment parce que la santé est un objet politique. Il en découle d’une façon essentielle un système probatoire dans lequel la prévalence de la régulation sur la concurrence justifie que l’organisation par l’État ne soit pas appréhendée comme une exception qui doive apporter les preuves de sa pertinence mais comme le modèle de référence. Cela est d’autant plus fondé qu’aujourd’hui l’État concrétise le droit de chacun à la santé.

Version PDF

Auteur

  • University of Paris I Panthéon-Sorbonne

Citation

Stéphane Rodrigues, Concurrence, santé publique, innovations et médicaments, mai 2010, Concurrences N° 2-2010, Art. N° 31350, p. 198

Visites 2095

Toutes les revues