CHRONIQUES : SECTEUR PUBLIC - CINEMA - PERSONNE PUBLIQUE - ACCES AU MARCHE - RESTRICTION DE CONCURRENCE - PROPORTIONNALITE

Conditions de prise en charge d’une activité économique : L’Autorité de la concurrence rappelle les conditions de prise en charge d’une activité économique par une personne publique (Salles de cinéma)

Aut. conc., avis n° 10-A-02 du 1er février 2010 relatif à l'équipement numérique des salles de cinéma Le développement du cinéma numérique et la dématérialisation de la distribution des films en salle annoncent une transformation profonde de l'industrie cinématographique. Le remplacement progressif de la copie argentique, coûteuse à produire et à transporter, par la copie numérique, reproductible et transportable à un moindre coût, permettra la diminution des frais de distribution, l'amélioration de la circulation des films et la diversification de la programmation en salle. Si le déploiement du cinéma numérique a de nombreux avantages pour les distributeurs et les spectateurs, l'intérêt des exploitants est, en revanche, limité. En effet, l'équipement numérique des salles de cinéma suppose des

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • Strasbourg Institute of Political Sciences

Citation

Jean-Philippe Kovar, Conditions de prise en charge d’une activité économique : L’Autorité de la concurrence rappelle les conditions de prise en charge d’une activité économique par une personne publique (Salles de cinéma), 1er février 2010, Concurrences N° 2-2010, Art. N° 31318, pp. 180-181

Visites 1389

Toutes les revues