CHRONIQUE : ENTENTES - PRIX UNIQUE - DISTRIBUTEURS

Secteur des consoles de jeux : Le Conseil de la concurrence sanctionne une entente formalisée dans le secteur des consoles de jeux

Hier, 28 février 2007, la Conseil de la concurrence a donc infligé une amende de 800 000 euros - sanction modérée en raison du caractère ponctuelle de la pratique - à la société Sony France pour s'être formellement entendue avec la plupart de ses distributeurs afin de communiquer sur un prix unique de vente lors de la campagne de lancement de la console Play Station 2 (PS2), de ses jeux et de ses accessoires. On ne trouvera pas dans la présente décision de graphique sous forme de nuages de points permettant de confirmer l'application significative de prix conseillés. Point d'« évocation des prix de revente entre le fournisseur et ses distributeurs à l'occasion de négociations commerciales » non plus, pas plus que de recherche d'éléments démontrant la mise en oeuvre

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Secteur des consoles de jeux : Le Conseil de la concurrence sanctionne une entente formalisée dans le secteur des consoles de jeux, 28 février 2007, Concurrences N° 2-2007, Art. N° 54278, www.concurrences.com

Visites 53

Toutes les revues