CHRONIQUE : ENTENTES - ENTENTE VERTICALE - RESTRICTION CARACTERISEE - PARFUM DE LUXE

Entente verticale : Le Conseil de la concurrence sanctionne une entente verticale dans le secteur de la parfumerie de luxe (Clarins)

On se souvient que le 13 mars 2006, le Conseil de la concurrence avait rendu une décision n°06-D-04 relative à des pratiques relevées dans le secteur de la parfumerie de luxe aux termes de laquelle il avait condamné 13 fabricants de parfums et cosmétiques de luxe et 3 chaînes nationales de distribution de ces produits à hauteur de 46,2 millions d'euros.

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Entente verticale : Le Conseil de la concurrence sanctionne une entente verticale dans le secteur de la parfumerie de luxe (Clarins), 24 janvier 2007, Concurrences N° 2-2007, Art. N° 54162, www.concurrences.com

Visites 126

Toutes les revues