CHRONIQUE : ENTENTES - POSITION DOMINANTE COLLECTIVE - ENTENTE - REPARTITION DE MARCHE - APPROVISIONNEMENT EXCLUSIF - OLIGOPOLE

Entente - Position dominante collective : Le Conseil de la concurrence sanctionne le « verrouillage » du marché de l’approvisionnement et de la distribution du ciment en Corse et met fin à diverses pratiques d’ententes horizontales et verticales et d’abus de position dominante collective (Secteur du ciment)

Au terme d'une décision n° 07-D-08 rendue hier, 12 mars 2007, le Conseil de la concurrence sanctionne à hauteur de 25 millions d'euros diverses pratiques d'ententes horizontales et verticales et d'abus de position dominante collective mises en oeuvre dans le secteur de l'approvisionnement et de la distribution du ciment en Corse par les cimentiers français Lafarge et Vicat, ainsi que leurs distributeurs. L'ensemble de ces pratiques, qualifiées par le Conseil d'« exceptionnellement pernicieuses », ont abouti à un véritable « verrouillage » du marché corse par une réservation de l'approvisionnement de l'île au détriment de leurs concurrents étrangers, en provenance de Grèce et d'Italie notamment. Ces pratiques se sont traduites, selon le Conseil, par une augmentation indue des prix de 20 % en Corse du

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Entente - Position dominante collective : Le Conseil de la concurrence sanctionne le « verrouillage » du marché de l’approvisionnement et de la distribution du ciment en Corse et met fin à diverses pratiques d’ententes horizontales et verticales et d’abus de position dominante collective (Secteur du ciment), 12 mars 2007, Concurrences N° 2-2007, Art. N° 54321, www.concurrences.com

Visites 255

Toutes les revues