CHRONIQUE : REGULATION - MARCHE PERTINENT - TELECOMMUNICATIONS

Marché pertinent - Télécommunications : Le Conseil de la concurrence rend un avis, sur demande de l’ART, portant sur l’analyse des marchés de détail et de gros de la téléphonie fixe

Lorsque l'on est conduit à analyser les marchés de la téléphonie fixe, afin d'apprécier le caractère « régulable » (ex ante) des marchés pertinents ainsi identifiés, faut-il prendre en considération la pression concurrentielle qu'est susceptible d'exercer les offres alternatives aux offres de téléphonie fixe classiques (abonnement + communications), qui donne accès à la téléphonie illimitée via l'ADSL (en accès large bande - VoB - Voice on Broadband) reposant sur la technologie IP ? Cette pression de la téléphonie illimitée via ADSL sur la téléphonie fixe classiques est-elle suffisante pour considérer qu’elles appartiennent au même marché pertinent. L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a considéré qu'il était trop tôt pour

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Marché pertinent - Télécommunications : Le Conseil de la concurrence rend un avis, sur demande de l’ART, portant sur l’analyse des marchés de détail et de gros de la téléphonie fixe, 16 février 2005, Concurrences N° 2-2005, Art. N° 61955, www.concurrences.com

Visites 74

Toutes les revues