ALERTES : PROCÉDURES – FRANCE – INSTRUCTION – REJET – PUBLICITÉ – INTERNET – ABUS DE POSITION DOMINANTE

Irrecevabilité : L’Autorité de la concurrence décide, dans une affaire d’abus de position dominante, de mettre fin à l’instruction au fond et de rejeter la saisine, considérant que les faits dénoncés ont déjà été qualifiés et sanctionnés dans le cadre d’une autre décision (Amadeus)

Le 28 octobre 2020, l’Autorité de la concurrence a rendu publique une décision n° 20-D-14 du 26 octobre 2020 par laquelle elle décide de mettre fin à l’instruction au fond de la saisine opérée en 2018 par la société Amadeus, dans laquelle elle avait dénoncé des pratiques mises en œuvre par Google sur le marché de la publicité en ligne liée aux recherches. Elle a estimé en substance que les faits dénoncés par Amadeus dans sa saisine avaient déjà été traités, qualifiés et sanctionnés dans le cadre de la décision n° 19-D-26 « Google/Gibmedia » du 19 décembre 2019, à la faveur de laquelle l’Autorité a estimé que Google avait commis un abus de

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Irrecevabilité : L’Autorité de la concurrence décide, dans une affaire d’abus de position dominante, de mettre fin à l’instruction au fond et de rejeter la saisine, considérant que les faits dénoncés ont déjà été qualifiés et sanctionnés dans le cadre d’une autre décision (Amadeus), 26 octobre 2020, Concurrences N° 1-2021, Art. N° 97717, www.concurrences.com

Visites 154

Toutes les revues