ALERTES : CONCENTRATIONS – UNION EUROPÉENNE – ALLEMAGNE - CROATIE - INTERDICTION – CONSTRUCTION

Interdiction : Le Tribunal de l’Union européenne confirme, en précisant la notion "d’entreprises concernées" au sens du règlement concentration, une décision de la Commission européenne interdisant un rachat de deux sociétés allemandes actives dans le domaine des matériaux de construction (Cemex Croatia / HeidelbergCement, Schwenk)

Le 5 octobre 2020, le Tribunal de l’Union a rendu un arrêt dans l’affaire T-380/17 (HeidelbergCement et Schwenk Zement / Commission). Le Tribunal y rejette le recours introduit par HeidelbergCement AG et Schwenk, deux sociétés allemandes actives dans le domaine des matériaux de construction, visant à l’annulation de la décision de la Commission européenne du 5 avril 2017 par laquelle celle-ci avait interdit le projet de rachat de Cemex Croatia par les requérantes, craignant que l'opération ne réduise de manière significative la concurrence sur les marchés du ciment gris et ne provoque une hausse des prix en Croatie. Précision importante pour la bonne compréhension de la présente affaire, l’acquisition des deux sociétés cibles appartenant à Cemex ne devait pas être opéré directement par les

L'accès à cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ? Identifiez-vous

L’accès à cet article est réservé aux abonnés.

Lire gratuitement un article

Vous pouvez lire cet article gratuitement en vous inscrivant.

 

Version PDF

Auteur

  • L’actu-concurrence (Paris)

Citation

Alain Ronzano, Interdiction : Le Tribunal de l’Union européenne confirme, en précisant la notion "d’entreprises concernées" au sens du règlement concentration, une décision de la Commission européenne interdisant un rachat de deux sociétés allemandes actives dans le domaine des matériaux de construction (Cemex Croatia / HeidelbergCement, Schwenk), 5 octobre 2020, Concurrences N° 1-2021, Art. N° 97126, www.concurrences.com

Visites 306

Toutes les revues